Des métiers en pleine évolution

Imprimer

Bateau mytilicole au départ de Charron

Les professions maritimes véhiculent des images contrastées : métiers de passion valorisants et rémunérateurs mais aussi métiers physiques, exposés aux risques. Cette dimension négative est souvent renforcée par la médiatisation des accidents en mer.

En réalité ces métiers offrent des conditions d'exercice extrêmement variées et les évolutions techniques et l'évolution des formations ont contribué à améliorer considérablement les techniques de production et la prévention des risques au travail. Par ailleurs, des passerelles existent entre les professions maritimes, ce qui facilite l'adaptabilité et l'évolution des parcours professionnels entre la pêche, les cultures marines et le transport maritime. Les métiers de la mer sont des métiers d'avenir en pleine évolution.

jeune fille marin-pecheur

Cinq ans après leur sortie du lycée, 94,5% des anciens élèves ont trouvé un emploi, dont 82% dans le milieu maritime avec une rémunération plus élevée qu'un emploi à terre de qualification équivalente (1). Avec leur formation qui leur confère des compétences dans de nombreux domaines et leur expérience de marin, il est facile pour les "gens de mer" de se reconvertir "à terre" (activités portuaires, chantiers navals, loueurs de bateaux, plongée sous-marine, mise en marché de produits de la mer,...).

(1) Enquête réalisée par la Direction des Affaires Maritimes et des gens de mer en 2005